top of page

La panne sexuelle ou trouble érectile ou dysfonction érectile


Quand on pense à la panne, c'est en général l'impossibilité soudaine et ponctuelle d'avoir une érection. Le problème c'est quand cette panne se répète, soit avec la même partenaire, soit avec une autre.


La panne ponctuelle est comme son nom l’indique, soudaine, ponctuelle et passagère. Son origine est totalement psychologique : l’homme est bloqué. 42% des hommes disent en avoir été victimes. 20% s’en inquiètent.


Cette panne se manifeste par une diminution importante ou une absence d'érection, dont la conséquence est de rendre le rapport impossible et d'entraîner l'insatisfaction de la partenaire et de l'homme. En outre celle-ci peut se sentir plus ou moins consciemment blessée car elle peut penser qu'elle ne fait aucun effet sur son partenaire et n'allume en lui aucun désir, alors que cela n'a rien à voir, le plus souvent.


Les pannes à répétition : sont peut-être d'origine organique, c'est à dire dues à un dysfonctionnement physique. Cela se voit principalement dans le diabète, après des années d'évolution. Souvent cela est permanent. Quelle que soit la partenaire.


La panne, quand elle est variable, et répétitive, est pour les deux partenaires un échec désagréable.


· Elles peuvent survenir avec un partenaire unique et ne jamais se reproduire avec d'autres.

· Elles peuvent aussi survenir de façon inopinée avec la même partenaire.

· Elles peuvent enfin survenir de façon ponctuelle et sans raison avec des partenaires différents.

· Et dans tous ces cas, la cause est un problème psychologique dont il est parfois difficile de retrouver les tenants et aboutissants. Le stress, l'angoisse d'anticipation, la peur que cela se reproduise en sont les principales causes.



Les pannes peuvent exister à tout âge, sans que ce soit honteux ou dévalorisant. Le corps et surtout l'esprit ne sont pas des machines. On a donc le droit à l'échec. Et le savoir en diminue la portée.


Parmi les hommes ayant déjà été confrontés à ces troubles, un tiers jugent qu'ils ont eu un impact très ou assez important sur la qualité de leur vie sexuelle, sur leur humeur, sur leur désir sexuel et sur leur équilibre général. Ces troubles modifient également :


· Leur confiance en eux-même (27 %) ;

· L'harmonie de leur couple (24 %) ;

· Les sentiments du partenaire à son égard (23 %) ;

· Ses sentiments à l'égard de sa partenaire (20 %) ;

· Et même les relations quotidiennes avec l'extérieur (12 %).


Des répercussions qui dépassent très largement la sphère sexuelle. Lorsque la banale panne d'érection devient un trouble véritable, se répétant, introduisant une inconnue insupportable dans la vie sexuelle, la perturbant en profondeur, le moment sexuel n'est plus que doute et inquiétude. La détente, la spontanéité, le temps de jeu, de la sensualité, qui nourrissent habituellement la relation amoureuse, se rétrécissent peu à peu, pour être progressivement remplacés par des scénarios anxieux.


84 vues0 commentaire

Comments


bottom of page