top of page

Une dysfonction érectile, c’est quoi ?

C’est une difficulté à obtenir une érection de « bonne qualité » donc de rigidité suffisante, pour pouvoir procéder à la pénétration afin que le rapport sexuel se déroule normalement.

Une bonne vascularisation périphérique est donc nécessaire. Relativement fréquents, ces troubles ont des origines multiples.


Que faire ?

1 - Eliminer les causes médicales, notamment chez les hommes qui ont dépassé la cinquantaine, sont fumeurs ou l’ont été, ont un surpoids ou un diabète de type 2, ont un traitement contre l’excès de cholestérol ou de triglycérides et un traitement pour l’hypertension. Il peut s’agir du premier symptôme d’une maladie cardio-vasculaire et à ce titre en parler à son médecin lorsque les pannes sexuelles se répètent depuis plus de trois mois.

2 – Envisager une approche thérapeutique en sexothérapie et en hypnose. En effet, fréquentes sont les raisons psychologiques entrainant des difficultés. Celles-ci sont liées au stress, à l’angoisse de performance, aux difficultés à lâcher prise, à avoir confiance en soi, et aux croyances limitantes quant à la nécessité d’être performants. Trop de désir peut aussi induire une panne, tout comme une éducation très stricte, ou de mauvaises habitudes masturbatoires.


Ça se passe comment ?

La consultation de sexologie permet d’aborder d’emblée la question intime dans un cadre d’expertise et de confidentialité. Tout peut être évoqué, entendu par le praticien, formé pour cela. Différents outils thérapeutiques peuvent vous être proposé, travail sur les comportements, relaxation, outils de rééducation.

Vient ensuite dans un deuxième temps l’hypnose Ericksonienne, méthode qui s’adresse à votre inconscient. Vous y avez toute votre mémoire de stockage, qui conditionne vos automatismes depuis votre naissance. Et personne ne vient au monde avec des troubles sexuels psychologiques. C’est un ancrage qui a été enregistré sans le savoir au cours de votre vie.

Deux à trois rdvs peuvent s’avérer nécessaires.

28 vues0 commentaire

Comments


bottom of page